Ostéopathie pour femme enceinte

En vue d'une conception : Pour favoriser la fertilité

Avec ses manipulations, l'ostéopathe redonne de la souplesse au périnée et de la mobilité aux ovaires, aux trompes et à l'utérus, permettant ainsi à la muqueuse d'être plus "apte" à accrocher l'embryon. 

Pendant la grossesse et pour optimiser votre accouchement

Sur le premier trimestre

La prise en charge en ostéopathie permet d’optimiser les régulations neurovégétatives et d’agir ainsi sur les nausées, vomissements, troubles du transit, lombalgies et l’irritabilité fréquents à cette période.

Sur le deuxième trimestre

L’expansion de l’utérus refoule les viscères de l’abdomen, limitant ainsi les mouvements du diaphragme. Cela peut entraîner des troubles vasculaires, des contractions : l’intervention de l’ostéopathe permet de restaurer la mobilité du bassin et de l’abdomen et d’améliorer la souplesse des tissus environnants.

Sur le troisième trimestre

L’action de l’ostéopathe sur l’équilibre général du corps, sur les zones vertébrales trop ou trop peu sollicitées et les tissus, permettra une prise en charge efficace des douleurs, du reflux gastro-œsophagien, de la fatigue et du syndrome canal carpien souvent rencontrés à cette période.

En rétablissant une bonne mobilité du bassin, et des structures avoisinantes, uniquement à l’aide de ses mains, l’ostéopathe saura localiser les tensions, normaliser les stases, équilibrer les contraintes viscérales liées à l’augmentation du volume de l’utérus.

A noter : le fœtus qui se développe dans votre ventre est un être doué d'une sensibilité extraordinaire. Il imprime dans les tissus de son corps toutes les émotions ressenties par la maman pendant sa grossesse. Que ce soit un stress, même minime, une angoisse, une contrariété, un deuil etc...; le bébé ressent tout ! Et ceci peut avoir des conséquences sur son comportement futur (bébé agité, qui pleure, dort mal, sursaute au moindre bruit etc...). Pensez à consulter votre ostéopathe si vous avez subi un traumatisme psychique ou événement marquant lors de votre grossesse. 

Après l'accouchement : Pour rééquilibrer le corps

La consultation ostéopathique est fortement conseillée dans les semaines qui suivent la naissance car elle favorise de nombreuses améliorations : faciliter le confort dans l’allaitement, traiter des  douleurs persistantes  (lombalgies, sciatiques, canal carpien…), celles plus spécifiquement liées à l’accouchement (position, effort d’expulsion, expression abdominale, épisiotomie, suites de péridurale, césarienne…), restaurer une posture de confort.

Elle optimisera la rééducation périnéale et favorisera ainsi un retour normal aux activités de la vie courante.

Il est préférable d'attendre le retour de couche et qu'il y ait à nouveau un équilibre hormonal, soit 3 semaines après l'accouchement.

L'ostéopathie peut vous aider !

  • Position en siège du bébé

  • Nausée / Vomissement

  • Douleur dans le bas du ventre

  • Pubalgie

  • Lombalgie

  • Dorsalgie

  • Sciatique

  • Insomnie

  • Traumatisme psychique

  • Oppression / Du mal à respirer

  • Anxiété

  • Rétention d'eau

  • Reflux gastriques

  • Constipation

Des interrogations ? 

  • Les manipulations sont-elles dangereuses  ? 

NON, faites par un ostéopathe spécialisé dans ce domaine, les manipulations ne présentent aucun danger, elles sont adaptées en fonction de l'état de la grossesse.

  • Y a-t-il un risque pour mon bébé ?

NON, l'ostéopathe ne manipule pas le bébé ! Il libère les structures alentours afin de lui donner plus de place pour se développer, et lui permettre de se retourner de lui même s'il est en siège.

  • Existe-t-il des manipulations à éviter ?

La manipulation articulaire dite structurelle (le fait de faire "craquer") n'est pas réaliser au niveau lombaire. En effet, une partie de l'innervation de l'utérus se situe à cet étage vertébral, la manipulation pourrait donc déclencher un signal nerveux et envoyer des informations contradictoires. 

  • L'ostéopathie donne-t-elle de bons résultats ? 

L'ostéopathie apporte de très bons résultats notamment sur les douleurs du dos, les sciatiques, les troubles digestifs et circulatoires. Dans certains cas, il faudra une deuxième séance pour libérer complètement les tissus et structures. L'approche pluridisciplinaire (acupuncture par exemple) améliorera d'autant plus les résultats).

© 2017 Charlotte  Chevron - Ostéopathe D.O.